Restaurations

Quelques restaurations viennent d’être réalisées sur les papiers de plusieurs dessins et eaux-fortes qui étaient fortement dégradés : jaunissement du papier, auréoles, taches brunes ou papier cassant. On a retenu deux dessins de scènes d’intérieur et trois eaux-fortes (bateau, reproduction d’un tableau de Virginie Demont-Breton et cour de ferme).

Ces restaurations ont été réalisées en plusieurs étapes par Marie Dellatolas, conservateur et restaurateur :

  • Dépoussiérage à la gomme en poudre pour limiter le risque d’auréole
  •  Nettoyage aqueux par immersion dans un bain d’eau oxygénée pour réduire le jaunissement et les taches brunes
  •  Rinçage des œuvres dans un bain d’eau
  • Réencollage à la methycellulose pour redonner souplesse et de la résistance au papier
  • Séchage sous presse des œuvres pour une mise à plat

  • Consolidation par du papier japonais collé à l’amidon pour combler les lacunes et consolider les déchirures
  • Mise en pochette melinex

Plus de détails avec le rapport complet de Marie Dellatolas. 

Dessin du Peintre à la mandoline dans un bain d’eau oxygénée

Dessin du Peintre à la mandoline avant et après restauration

Dessin du luthiste avant et après restauration

Eau-forte de la cour de ferme avant et après restauration

Eau-forte des bateaux avant et après restauration

Eau-forte du tableau de Virginie Demont Breton avant et après restauration

Descendant direct de Louis Monziès, mène des recherches pour retrouver et faire redécouvrir l'oeuvre et la vie d'un artiste qui a vécu pleinement l’age d’or de l’eau-forte au XIXème avant de devenir conservateur des Musées du Mans.

Tagués avec :